Réalisé avec Ugo Tunesi, Ostéopathe D.O

Avec l´hiver, affections ou douleurs chroniques  tendent à s´intensifier. Il est alors recommandé de mener une activité physique régulière pour dissiper les symptômes. Détails.

Le sport est bon pour la santé, on ne le dira jamais assez. D´abord à titre préventif pour ce qui est des maladies cardiovasculaires par exemple, comme accompagnement d´un traitement ou pour éviter une récidive dans le cas d’affections de longue durée. La listes des bienfaits ne s´arrête pas là. De nombreuses études comparatives ont été menées au cours de ces dernières années pour prouver l´impact positif d´activités précises sur telle ou telle maladie.

Face à des résultats probants, médecins généralistes et spécialistes ont pu prescrire à bon escient des circuits pour soulager les douleurs de leurs patients. Quid des maux liés au froid ? Les nouvelles sont plutôt bonnes. Si les baisses de températures influent souvent négativement sur certaines conditions, s´entrainer peut inverser la vapeur.

Arthrose du genou

Ceux qui en sont atteints le savent, l´arrivée du froid augmente l´inconfort. Les douleurs se font plus présentes et incite à la prise d´anti-inflammatoires pour tenir plus ou moins le coup. La solution ? Soutenir les articulations concernées en renforçant les muscles présents dans la même zone, afin qu´ils fassent tampon.

3 sports sont alors préconisés : la marche, le vélo, l´aquagym. Pratiquées régulièrement, l´un comme l´autre peuvent faire beaucoup de bien. Il faut cependant éviter d´avoir un rythme trop intense pour ne pas agresser des articulations déjà sensibles.

Maux de dos

Juste après les genoux, le dos est la partie du corps qui souffre le plus en hiver. Heureusement qu´il existe des alternatives pour le renforcer et réduire l´inconfort. Les ostéopathes sont d´accord sur le fait que le speed walking (marche rapide), les sports softs

(yoga, stretching, pilates) et la natation contribuent à muscler le dos et donc à atténuer la douleur. Alors avant de vous ruer sur les médicaments, assurez-vous d´avoir préparé le terrain. Et en cas de « crise hivernale » n´arrêtez surtout pas le sport, il est un allié de taille…

La migraine du froid

C´est automatique chez certains. Dès que le thermomètre plonge, les maux de tête commencent à faire du pied. Cela peut très vite devenir handicapant. Vous avez essayé le jogging ? Courir à petite foulée 2 à 3 fois par semaine serait apparemment un moyen de  baisser de moitié la fréquence de vos migraines.  Pas la peine de forcer ou d´aller au delà de vos capacités. Il est nécessaire de commencer en douceur pour assurer une régularité et voir les bénéfices de cette pratique.

L´asthme

La poitrine qui se serre, le souffle qui manque, l´angoisse en éprouvant du mal à respirer. Les crises d´asthme sont très désagréables. A une époque, cette condition justifiait même une exemption de sport chez l´écolier/l´écolière. Mauvaise idée.  L´asthme ne signifie pas une mise en arrêt de toute activité physique. Loin de là ! La course peut par exemple booster vos capacités respiratoires à condition de vous échauffer  en douceur et d´aller à votre rythme. Progressez au fur et à mesure en termes de temps et de distance et observez le résultat.

Grippe hivernale

Pour la prévenir où s´en débarrasser plus vite, un secret : renforcer son système immunitaire ! Vitamine C, zinc, vitamine D et… sport. Ce n´est pas anodin. L´entrainement fait circuler le sang plus vite et c´est en partie dans le sang que se trouvent vos globules blancs (ces guerriers microscopiques qui combattent germes, bactéries et virus). Imaginez qu´à chaque séance, vous leurs permettez de se déplacer plus vite, partout et donc d´être plus efficaces face à une « attaque ennemie ». Caricatural ? Non ! Scientifique !

Déprime saisonnière

Pluie, grisaille et froid n´ont pas leurs pareils pour saper le moral, on vous l´accorde. Mais plus vous relèguerez la gym au second plan, plus le spleen s´installera. En pratiquant du sport, vous aidez à la libération d´endorphines (hormones du bonheur) dans l´organisme pendant et après l´entrainement. Cette sensation de bien-être vous coûtera 45 mn de fitness tout au plus. Autre chose,  

Les endorphines ont des vertus anti-inflammatoires, ce qui n´est pas négligeable. Alors biking ou step aujourd´hui ?

Categories:

Tags:

Comments are closed